(SE) RÉVÉLER

Ombre et Lumière pour cette série de marqueteries où à chaque étape le féminin se découvre un peu plus. Dévoiler ou cacher, comprendre et se comprendre sont au cœur de cette création artistique. Elle permet d’extérioriser, d’analyser et
d’appréhender notre rapport au corps. Elle nous invite à concevoir notre relation complexe au temps qui passe et au changement de l’apparence. Au fil de cette collection, nous découvrons que le regard que nous portons sur les choses et les événements peut tout changer, tout redéfinir.

L’AUBE

390x390x18

Chêne des marais, érable, érable clair, satiné red gum, poirier, noyer 

Les genoux repliés, je m’interroge. Hier encore, courant, grimpant comme un garçon manqué, je n’avais pas conscience d’être à l’aube de ma féminité.

Aujourd’hui je suis femme, mais je garde cette fougue au fond de moi. Si mon corps se transforme et me fait comprendre la différence, il reste que ce changement n’est pas si évident.

20 ANS

570x330x20

Chêne des marais, érable, noyer clair, noyer

J’ai 20 ans et je suis immortelle.

Je me moque pas mal que ce ne soit pas vrai, parce que ceux qui ont peur de défier la vie sont tristes.

Moi, j’ai des projets, et l’avenir tout entier pour les réaliser. Je suis heureuse, j’ai hâte, je cours, je trébuche mais surtout je vis, je ris, je suis.

Je suis le présent, je suis abstraite, je suis le monde.

J’ai 20 ans, je ne suis pas immortelle mais cette sensation l’est, et c’est tout ce qui m’importe.

COMME UN CHAT

560x360x20

Chêne des marais, érable, satiné red gum, noyer 

Il sort lentement, s’étire dans un basculement délicat dont lui seul a le secret. Il avance doucement, s’arrête, lève la tête, la baisse, puis reprend son chemin sans but. Après avoir tourné un instant, il se pose sous les rayons de ce début de printemps. Moi, je le regarde jalousement. Je brûle d’être aussi insouciante. J’essaie de faire le vide et me laisse pénétrer par cette chaleur. Je pense encore à lui, envieuse de sa liberté. Face au soleil qui me réchauffe, je me sens à la fois seule et faisant partie d’un tout. Un instant, j’oublie mes peurs et mes complexes. Je me sens légère et apaisée. Je me sens libre. Pourvu que rien ne vienne perturber ce fragile équilibre.

VOLUTE

400x270x20

Chêne des marais, érable, noyer de France, ronce de noyer

Belle et sensuelle, je m’impose aux regards un instant, envoûtante. Ma silhouette éphémère en volute légère, telle la fumée d’une  cigarette amère, féminise l’atmosphère puis disparait.

SI FEMME !

350x400x20

Chêne des marais, érable, satiné red gum, poirier, noyer

Je suis une et toutes à la fois. Je suis forte, je suis fragile aussi. Je sais écouter, je veux être entendue. Je doute, de moi, des autres, de tout. Je suis confiante aussi. Je suis douce. Je suis obstinée.

Je suis complexe. Je suis comprise. Je suis éprise. Je suis le doute de toutes les femmes.

Je suis femme.

Si femme !

LA GESTUELLE

640x420x20

Chêne des marais, érable, satiné red gum, poirier, noyer

Elle est la signature, l’essence, le mouvement imperceptible qui laisse un souvenir. Parfois doux, parfois brusque, chacun y va de son ressenti et chacun même lui attribue un sens qui lui est propre. L’un dira qu’elle est l’inverse de ce que l’autre pensera. Pourtant, tout ce qu’on peut en dire c’est qu’elle est singulière. Aussi singulière qu’une odeur, qu’une intonation, qu’un rire. 

Mais elle, a cette façon de se mouvoir, de traverser un espace. Certains parlent d’aura, de présence, moi, je vois ce qu’elle ne devine même pas. Ce qu’elle dégage inconsciemment est imprenable pour elle, lui est inconnu, et rien ne pourra jamais lui faire entrapercevoir ce qu’elle provoque.

Je prends conscience que ce qui la rend belle, elle ne l’a jamais décidé. Cette gestuelle, si belle, lui est propre et pourtant si étrangère. 

COURBES

420x340x16

Chêne des marais, érable, satiné red gum, noyer de France

Imaginez la femme.

Imaginez ce qui la rend belle à vos yeux.

Pensez à ces détails qui pour vous font la féminité, et composez avec moi ce portrait de femme.

Une femme qui n’existe pas, mais sans qui aucune ne serait.

ODE À L’AMOUR

560x275x20

Chêne des marais, érable, satiné red gum, poirier, noyer

Prête à s’élancer, figée dans un geste élégant, elle attend dans le silence.

Son corps provoque le rythme, elle tourne, elle court, elle bondit. On la croirait portée par l’air tant elle est captivante de délicatesse. La communion qui l’unit à son partenaire est telle, qu’on ne distingue bientôt plus leurs mouvements. Ils dansent, se repoussent, s’attirent comme des aimants, s’emmêlent, se séparent, pour mieux se rassembler l’instant d’après.

La musique se dissipe, la danse se termine, mais ce qu’elle a créé nous laissera sur une histoire sans fin. Une histoire sur laquelle le temps n’a aucune emprise.

CONFIDENCES

500x400x20

Chêne des marais, érable, poirier, noyer, satiné red gum

L’après ne se raconte pas, il laisse un vide. Le vide de cette envie qui déçoit l’espérance.

Je reste seule, avec un sentiment d’inachevé, maintenant je sais que rien n’avait commencé.

L’après ne se dit pas.

Je suis seule, avant, pendant et après. Sûrement même plus après. Incomprise, je me replis sur moi-même, avec l’espoir de pouvoir un jour me laisser aller à la confidence…

SOIR

720x400x18

Chêne des marais

La nuit est tombée et l’obscurité envahit peu à peu la maison.

J’aime cette heure incertaine entre chien et loup, quand tout se fond autour de nous. Dans le miroir, je regarde ma silhouette lentement s’effacer avant de disparaître.

MATIN

390x390x18

Chêne des marais, sycomore, poirier, red gum, ronce d’acajou, ronce de noyer

À travers les persienne, le soleil pénètre dans la chambre jusqu’au lit. J’ouvre doucement les yeux pour profiter de cet instant magique, puis je m’étire langoureusement.

Alors seulement je me lève, et drapée de soie je m’éloigne, prête pour cette belle journée annoncée.

Retour en haut